Freedom Quartier

Picasso avec une colombe (Picasso With a Dove). Photo by James Lord, Paris, 1945

 
 

QUARTIER LIVRE

“J’ai mis mon képi dans la cage
et je suis sorti avec l’oiseau sur la tête
Alors
on ne salue plus
a demandé le commandant
Non
on ne salue plus
a répondu l’oiseau
Ah bon
excusez moi je croyais qu’on saluait
a dit le commandant
Vous êtes tout excusé tout le monde peut se tromper
a dit l’oiseau.”

Jacques Prévert

 
 

____________________________________

 
 

“I took off my cap and put it in the cage
And I left with a bird on my head
Aren’t you going to salute any more?
Demanded the commander
No
No more salutes
Answered the bird
Oh, okay
Excuse me, I thought your were going to salute
Said the commander
It’s okay, everybody can make mistakes
Said the bird”

To Paint The Portrait of A Bird

Pablo Picasso at Villa “La Californie” (Cannes). photo by René Burri, 1957

 
 

POUR FAIRE LE PORTRAIT D’UN OISEAU

Peindre d’abord une cage
avec une porte ouverte
peindre ensuite
quelque chose de joli
quelque chose de simple
quelque chose de beau
quelque chose d’util
pour l’oiseau
placer ensuite la toile contre un arbre
dans un jardin
dans un bois
ou dans un forêt
se cacher derrière l’arbre
sans rien dire
sans bouger…
Parfois l’oiseau arrive vite
mais il peut aussi bien mettre de longues années
avant de se décider
Ne pas se décourager
la vitesse ou la lenteur de l’arrivée de l’oiseau
n’ayant aucun rapport
avec la réussite du tableau
Quand l’oiseau arrive
s’il arrive
observer le plus profond silence
attendre que l’oiseau entre dans la cage
et quand il est entré
fermer doucement la porte avec le pinceau
puis
effacer un à un tous les barreaux
en ayant soin de ne toucher aucune des plumes de l’oiseau
peindre ensuite aussi le vert feuillage et la fraîcheur du vent
la poussière du soleil
et le bruit des bêtes de l’herbe dans la chaleur de l’été
et puis attendre que l’oiseau se décide à chanter
si l’oiseau ne chante pas
c’est mauvais signe
signe que le tableau est mauvais
mais s’il chante c’est bon signe
signe que vous pouvez signer
Alors vous arrachez tout doucement
une des plumes de l’oiseau
et vous écrivez votre nom dans un coin du tableau.

Jacques Prévert

 
 

_____________________________________________

 
 

Oiseaux dans une Cage (Birds in Cage), Pablo Picasso, 1958

 
 

First paint a cage
With an open door
Then paint
Something pretty
Something simple
Something beautiful
Something useful
For the bird
Then place the canvas against a tree
In a garden
In a wood
Or in a forest
Hide yourself behind the tree
Without speaking
Without moving…
Sometimes the bird will arrive soon
But it could also easily take many years
For it to decide
Wait
Wait if necessary for years
The rapidity or slowness of the arrival of the bird
Has no connection with the success of the painting
When the bird arrives
If it arrives
Observe the most profound silence
Wait until the bird enters the cage
And when it has entered
Gently close the door with the brush
Then
Erase one by one all of the bars
While being careful not to touch any of the feathers of the bird
Then make a portrait of the tree
Choosing the most beautiful of its branches
For the bird
Paint also the green foliage and the freshness of the wind
The dust of the sun
And the noise of the creatures of the grass in the heat of summer
And then wait for the bird to decide to sing
If the bird does not sing
It’s a bad sign
A sign that the painting is no good
But if it does sing it’s a good sign
A sign that you can sign.
Then you gently pull out
One of the feathers of the bird
And you sign your name in a corner of the painting.

Translation by Eugene Levich

We Are Everyday

Jacques Prévert and Pablo Picasso. Photo by Boris Lipnitzky, 1951

 
 

CHANSON (Fragment)

“Quel jour sommes-nous
Nous sommes tous les jours
Mon amie…”

Jacques Prévert

 
 

________________________________

 
 

SONG (Fragment)

“What day are we?
We are every day
My friend
We’re the whole of life…”

School of Fine Arts

Pablo Picasso with his children Claude and Paloma. Photo by Françoise Gilot

 
 

L’ÉCOLE DES BEAUX-ARTS

“Dans une boîte de paille tressée
Le père choisit une petite boule de papier
Et il la jette
Dans la cuvette
Devant ses enfants intrigués
Surgit alors
Multicolore
La grande fleur japonaise
Le nénuphar instantané
Et les enfants se taisent
Émerveillés
Jamais plus tard dans leur souvenir
Cette fleur ne pourra se faner
Cette fleur subite
Faite pour eux
A la minute
Devant eux.”

Jacques Prévert

 
 

________________________________

 
 

“From a plaited basket

The father picked a little paper ball

And he threw it

In the bowl

Before his fascinated kids

Then sprang up

Multicolored

The great Japanese flower

Instantaneous water-lily

And the children were hushed

Wonderstruck

Never later in their memory

Could this flower fade

This sudden flower

Made for them

Instantly

Before them”